Sexualite & Spiritualité

La culture judéo-chrétienne apporte à la sexualité occidentale, longtemps réservée à la seule procréation ou à la perversion, des valeurs mais aussi des tabous et des jugements créant des sentiments de culpabilité.

« La sexualité, c’est beau, c’est fort, c’est la liberté. Pour bien vivre la sexualité, il faut d’abord bien en parler. Et ça, la société judéo-chrétienne ne nous le permet pas encore, malgré 1789, malgré les avancées de la laïcité… »Sam Touzani – Interview au journal Le Soir, 07/10/2006

Alors que notre société contemporaine apporte la confusion des plaisirs, des représentations des sexes et livre une forme de jouissance de l’objet sexuel (la pornographie) par les médias (publicité, site internet, émissions où l’on dévoile le non respect de l’Autre tel une normalité) où il n’y a qu’orgasme physique, nous considérerons qu’une sexualité est saine dès lors qu’elle est dans le respect de Soi et de l’Autre.
Ainsi, dans le contexte où elle est respectueuse, elle devient un chemin vers le développement, l’épanouissement, la conscience de Soi et la voie vers le sacré.
Ce chemin prenant toute sa place pour exister parmi les Autres tels les cultures d’extrême-orient ont pu le développer par le taoïsme ou le tantrisme.

L’expérience sexualité est une expérience intime qui a la capacité d’irradier plusieurs aspects de notre Être qui sont le  physique, l’émotionnel (dont le cœur) et le mental. Ces trois pôles sont associés par une énergie de verticalité, une connexion entre ciel et terre.
Quand les différents aspects sont en accord la voie Sacré de la sexualité s’ouvre à Soi.

Cette voie vers le Sacré est un travail sur Soi.

Développement personnel et sexualité – La voie de la sexualité sacrée

Le développement personnel peut se définir par la quête du bonheur, des chemins d’exploration de notre Être, pour soi-même et de notre Savoir Être pour le partager. Il est une énergie d’union, la voie de la sexualité sacrée.

Pratiquer ces chemins est épanouissant dès lors que nous avons déjà fait la paix avec nos schémas répétitifs, nos travers du passé, la culpabilité, etc… aux risques de se perdre dans de nouveaux fonctionnements extrêmes (addictions, paraphilies ou perversités) où les repères n’apporteront pas l’équilibre de l’Être.

« Bonne est l’action qui n’amène aucun regret et dont le fruit est accueilli avec joie et sérénité. »Bouddha

Développement personnel et les concepts du Taoïsme et Tantrisme

Le rapport à la sexualité en occident est à bien des égards bien différent du monde oriental et extrême-oriental.

Avec l’hypnose, les concepts d’Extrême-Orient apportent au Praticien des points de repère lui permettant de travailler par des métaphores et archétypes pour l’harmonisation de la Personne à la recherche de sa sexualité sacrée.

Le Tao (philosophie chinoise qui signifie « voie, chemin ») tient ses origines de Tao-tö king de Lao-Tseu (570-490 avant J-C. Il est une force fondamentale qui coule en toutes choses dans l’univers, vivantes ou inertes.

Dans le Taoïsme, la sexualité est représentée par l’union du Yin et du Yang dans l’harmonie.

En jouant des cinq sens dans l’intimité, la sexualité est un moyen de se connecter aux éléments naturels de notre environnement et se relier entre ciel et terre (archétypes du père et de la terre mère).

« Aucune énergie humaine n’est plus essentielle que l’énergie sexuelle. Quand l’énergie sexuelle est étouffée, les cent canaux tombent malades. C’est pourquoi la longévité est entièrement affaire d’énergie sexuelle… Ceux qui sont pleins de vie observent le ciel au-dessus d’eux et appliquent leurs observations à la terre qui est en dessous. Ceux qui peuvent faire cela évoluent infailliblement, et ils peuvent ainsi être libérés du corps. Ceux qui comprennent la grande voie prennent leur essor au-delà des nuages et s’élèvent vers les royaumes immortels, capables de voyager aussi loin que les eaux courantes et aussi haut que le dragon ailé, allant à grande vitesse sans se fatiguer. » Peng Zu [en]Dix questions – texte ancien taoïste.

Le Tantra tient ses origines de l’inde que l’on trouve dans des textes liturgiques et rituels (véda) datant entre 1500 et 1000 ans avant JC. Le Tantrisme privilégie une approche sensuelle où la tendresse et l’instant présent sont les activateurs d’une sexualité plus féminine. Les mots : « tan » signifie « tisser » et « tra » représente l’ »expansion ». Cette philosophie est une voie pour une expansion de la conscience vers la libération de l’ego.

En développant, contrôlant et canalisant l’énergie sexuelle, il est possible de faire circuler et de diriger la puissance orgasmique dans n’importe quelle partie du corps. Au lieu de vivre uniquement l’expulsion de l’énergie sexuelle, sa maîtrise autorise l’allongement de la durée orgasmique et des orgasmes multiples.

Hypnose, développement personnel et sexualité

Comme le dit Paracelse : « L’esprit est le maître, l’imagination, l’outil, le corps, la matière malléable… ».
Les outils tels que l’hypnose sont bénéfiques pour le développement personnel pour autoriser à la part inconsciente de se libérer de sa sclérose acquise par son histoire.

« Une fois que vous connaissez les centres de votre plaisir, vous êtes plus à même de partager le plaisir avec autrui. C’est là l’ensemble du tantrisme : vous devez percevoir ce que vous êtes en vous connaissant vous-même et vos plaisirs ; seulement alors vous pouvez donner le plaisir que vous poursuivez et accepter le plaisir que l’on vous donne. » – Ashley Thirlby, Tantra.

L’épanouissement par la sexualité peut conduire au dépassement de l’orgasme, qui est génital et dure quelques secondes, pour atteindre l’extase, qui est un orgasme de tous le corps.

%d blogueurs aiment cette page :